Résidence métropolitaine internationale d’architectes Nantes – Montréal

D’ici, je regarde une autre ville – Detroit et Fichtre

Contexte :

La Résidence métropolitaine internationale d’architectes Nantes-Montréal est un projet élaboré à la faveur d’une étroite collaboration entre la Maison régionale d’architecture des Pays de la Loire (MaPdL) et la MAQ, qui remonte à l’affiliation de notre organisme au Réseau des Maisons d’architecture de France en 2013, et à notre présence aux 24 heures d’architecture à Marseille en octobre 2014.

Les résidences métropolitaines internationales d’architectes proposent de créer le cadre de recherches et d’expérimentations en prise avec les acteurs locaux, pour que des architectes puissent, par leurs travaux, établir des passerelles entre des pratiques de territoires très différentes. Double résidence croisée, elle se déploie par cycle de deux années, s’inscrivant chaque fois dans un évènement culturel métropolitain.

D’octobre à décembre 2017, des échanges collaboratifs avec les architectes locaux, le milieu académique et le public, ont ponctué le séjour de Detroit et Fichtre. De plus, grâce à une entente avec l’École d’architecture de l’Université de Montréal, les résidents ont encadré un atelier étudiant. Ceci en plus d’animer l’Atelier public participatif #5 de l’Archifête 150/375e, dans la galerie MAQ qui leur a servi de QG. Leur installation-exposition s’est en effet inscrite tout à la fois dans le cadre de l’Archifête 150/375e et ses réflexions sur le thème Habiter Ville-Marie, et dans la continuité de la Résidence métropolitaine internationale Nantes- Montréal, qui se conçoit comme un tout, bâti sur une durée de deux ans.

 

Nantes et Montréal, en effet, sont deux villes portuaires, fluviales et historiquement liées, entre lesquelles de nombreux parallèles peuvent se faire. Cette initiative de résidence s’inscrit dans un ensemble large d’échanges culturels entre Nantes et Montréal, fondés sur de profondes affinités. Inscrites dans un cadre post-industriel historiquement marqué, alliant des vestiges patrimoniaux de grande qualité à une quête d’identité neuve qui passe par la culture, la fête de rue, l’animation à grand déploiement, Nantes comme Montréal connaissent certains défis semblables au plan de l’aménagement de grands ensembles urbains… défis auxquels (doit-on dire « hélas »?) elles ne répondent pas de la même manière, et c’est justement ce qui est intéressant.

« Cette résidence métropolitaine c’est ce que l’on peut appeler une géographie de l’instant. Une géographie de l’instant pour les marcheurs urbains, les vagabonds des frontières, les philosophes de la ville, les voyageurs métropolitains, les explorateurs de paysages, les architectes randonneurs, les passionnés des rencontres urbaines, les décadastreurs de territoires. » — Claude Puaud architecte, président de la Maison régionale de l’architecture des Pays de la Loire.

Après Intégral Jean Beaudoin, firme montréalaise reçue à Nantes en 2016 pour le volet 1 de la Résidence métropolitaine internationale d’architectes Nantes-Montréal, Detroit et Fichtre sont venus s’immerger dans les réalités de notre Ville-Marie et développer une installation qui en exprime les enjeux, avec leur vision de découvreurs, au sein des locaux de la MAQ, tout au long de onze semaines, d’octobre à décembre 2017.

Detroit et Fichtre est un consortium formé d’une agence d’architecture, Detroit Architectes, et d’un collectif nommé Fichtre, dans lequel menuiserie, art et design s’entremêlent, pour le bonheur du grand public. Ensemble, les joyeux créateurs ont à leur actif des installations ludiques et décalées dans des événements à grand déploiement comme le Voyage à Nantes, et au palmarès de Detroit figurent aussi bâtiments novateurs, invitations à la Biennale de Venise (2004 et 2016), distinctions à Europan, prix de la construction en bois et autres.

Sophie Gironnay explique : « Le choix de Detroit et Fichtre est vite devenu évident de par leur maturité et leur feuille de route, et nous sommes très chanceux de recevoir des professionnels de ce calibre, pour nos tout premiers résidents invités internationaux ! Mais je tiens à souligner combien les autres candidats avaient tous des projets d’une incroyable générosité et l’envie puissante de venir à notre rencontre pour travailler avec nous, avec le public et avec leurs homologues, dans un vrai esprit d’ouverture. La résidence d’architecte telle que nous l’avons conçue est une démarche professionnelle qui engage profondément, et qui peut avoir des répercussions à long terme pour les hôtes comme les invités. C’est, je crois, ce qui emballe les aspirants résidents. J’espère donc très fort que la communauté architecturale d’ici les accueillera comme ils le méritent ! »

Les fruits du travail de la résidence sont à retrouver ici !

 

Programme :

  • Lancement de la résidence le mardi 10 octobre 2017 avec la table-ronde « Résidences d’architectes ! » réunissant une quinzaine d’architectes
  • Atelier de création en galerie avec des étudiants de l’École d’architecture de l’Université de Montréal, du 13 novembre au 1er décembre 2017
  • Vernissage de l’exposition, jeudi 30 novembre 2017
  • Atelier participatif #5 « Construisons Ville-Marie », samedi 2 décembre 2017
  • Reprise de l’exposition à la MaPdL, à Nantes, hiver 2018.